Politique Actuels
Sports
Musique
Ciné/Théatre
TV / Médias
Littérature
Entreprises
Autres
Politique Anciens
Sports
Musique
Ciné/Théatre
Littérature
Entreprises
Autres
Infos récentes
 

Gregory (Greg) Louganis né le 29 janvier 1960

Plongeur, américain

  

Parcours

Californien d'origine grecque, enfant métis abandonné par ses jeunes parents agés de 15 ans, un père irlandais et une mère samoane.

Déjà champion junior olympique à 11 ans, il entame les JO à 16 ans à Montréal en 1976 en étant médaille d'argent au plongeon à 10 mètres.

Après une absence en 1980, due au boycott américain des jeux de Moscou, il revient en force, à 24 ans, aux jeux de Los Angeles avec deux médailles d'or (tremplin à 3 et 10 mètres).

Deux ans après, en 1986, il est double champion du monde (plateforme et tremplin).

En 1988, aux jeux de Séoul, Greg Louganis heurte volamment le plongeoir avec la tête lors des éliminatoires. L'image spectaculaire fait le tour du monde. Greg continue quand même et obtient à nouveau deux médailles d'or.

Au total, Greg Louganis, aura 5 titres olympiques, 6 titres de champion du monde, et sera 27 fois champion des Etats-Unis. 

Depuis Greg est devenu acteur, auteur, activiste pour certaines causes, et comédien en juin 2000, dans une comédie musicale. Il a publié son auto-biographie "Breaking the surface" en 1995.

Homosexualité

Greg Louganis fait son coming-out en 1994. Il révèle son homosexualité, sa conversion à l'Islam, sa liaison avec un modèle, et sa séropositivité (qu'il a apprise quelques mois avant les jeux de Séoul). Scandale en Amérique ! Il participera aux Gay games cette même année.

L'année d'après, Greg est atteint du Sida et le révèle à la presse en février.

voici un commentaire de tétu

(...) Le jour où le champion olympique s'est décidé à parler, il ne s'est pas cantonné aux déclarations de rigueur (J'ai une liaison avec une top-model, Je mange exclusivement macriobiotique ou : Je me suis converti à l'islam), mais il a fait preuve de beaucoup plus de courage en annonçant d'abord qu'il était homosexuel et en participant aux Gay Games de 1994, puis plus récemment en faisant part de sa séropositivité. Ce qui permet d'en déduire qu'il existe au moins une star qui ne s'est pas forcément séroconvertie à cause d'une aiguille mal placée ou d'une transfusion frelatée.

A trente-cinq ans, après une carrière au sommet de sa spécialité, alors qu'il aurait pu simplement se retirer discrètement, Greg Louganis profite de sa notoriété pour devenir un porte-parole des gays et des séropositifs. En publiant son autobiographie, «Breaking The Surface», puis en se lançant dans une série de conférences et d'interviews qui ressemblent fort à un marathon. Le champion olympique s'y exprime clairement sur les raisons qui l'ont poussé à faire ce double come-out et sur sa vie privée avec notamment un chapitre sur une invraisemblable histoire d'amour sordide, digne des plus grands moments de «Bas Les Masques». En jouant cartes sur table lors d'une émission diffusée récemment sur ABC, Greg Louganis a en quelque sorte brisé la loi du silence qui était jusqu'ici de rigueur dans le milieu du sport. Jusqu'à aujourd'hui, très peu d'athlètes ont osé affirmer publiquement leur homosexualité en préférant se dissimuler derrière l'image parfaite de héros aseptisés et calibrés pour plaire au plus grand nombre, séduire les sponsors et s'assurer les confortables revenus qu'apportent les recettes publicitaires.»

Commentaire

Beaucoup de courage pour ce champion qui n'aura pas vraiment été épargné par la malchance.

Cette page fait partie d'un site très complet sur les personnalités gays, lesbiennes ou bisexuelles ayant révélé leur orientation sexuelle. Si vous n'êtes pas passé par la page principale, cliquez ICI pour accèder à celle-ci.